Escapade à Milly-la-Forêt

A Milly-la-Forêt, village coquet situé à 50 km de Paris, tout rappelle le souvenir de Jean Cocteau (1889-1963). Dans le petit centre-ville, même le PMU local tente de rendre hommage au film Orphée. A l’entrée du bourg, la maison où le poète a vécu une quinzaine d’années – jusqu’à sa mort – est ouverte au public depuis 5 ans. Achetée en 1947, la « maison du bailli » est une ancienne dépendance du château de la Bonde attenant, dont les douves traversent le ravissant jardin planté de pommiers. Outre la collection de dessins et de photos du dernier étage, les pièces les plus intéressantes sont le salon du rez-de-chaussée, la chambre et le bureau du premier étage, qui évoque celui d’André Breton. Près du lit à baldaquin, les pipes à opium sont alignées sagement.

Ouverte mars-octobre du mer. au dim. de 14h à 19h.
Billet combiné avec la chapelle.

Non loin du centre se dresse la chapelle en grès Saint-Blaise-des-Simples (12e siècle), dernier témoin de l’existence d’une maladred6tag_120715-152406ie. Dans le petit jardin attenant sont cultivées des plantes médicinales appelées les simples, utilisées pour soulager les souffrances des lépreux. C’est aussi la dernière demeure de Jean Cocteau, qui en 1959, a décoré l’intérieur de la chapelle et dessiné les vitraux. Les murs de la chapelle sont ainsi devenus une sorte d’herbier plein de poésie où voisinent menthe poivrée et hampes fleuries. Au centre, la tombe de Cocteau a comme seul ornement l’épitaphe « Je reste avec vous ». Des visiteurs y laissent quelques roses rouges, les yeux rivés sur la dalle.

www.chapelle-saint-blaise.org

La visite de Milly serait incomplète sans une petite balade dans le bois des Pauvres. S’y dresse le célèbre Cyclop, sculpture monumentale de 22 m de haut construite entre 1969 et 1994 par Jean Tinguely et Niki de Saint-Phalle – entre autres artistes. De la bouche béante du monstre, une immense langue couverte de bouts de miroirs retombe dans un bassin d’eau. Au-de6tag_120715-163631ssus de l’entrée, vous apercevrez un gros tuyau, ancien conduit d’aération du centre Pompidou. A côté, des gisants en plâtre côtoient des compressions de César. Le cyclope se visite jusque dans ses entrailles et il est même possible d’accéder au sommet. Un univers labyrinthique aux engrenages de ferraille – des boules d’aluminium parcourent l’ensemble de cette sculpture composée de 350 tonnes d’acier.

Ouvert d’avril à mi-novembre du ven. au dim de 14h à 18h.
Visites guidées uniquement

One Comment

  1. Partout, Milly-la-Foret rend hommage au poete. Cette commune de l’Essonne, qui merite plus qu’un detour, abrite la maison de Jean-Cocteau, que l on peut visiter.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *